Nos produits contiennent que des ingrédients, qui soutient l'efficacité de l'EGF. Pour nous, la science est plus importante que le marketing.

Dr Björn Orvar
Co-Fondateur et Chief Scientific Officer, BIOEFFECT ehf

Science


Le facteur de croissance EGF (Epidermal Growth Factor) est une protéine naturellement présente dans la peau. Sa découverte par Stanley Cohen et Rita Levi-Montalcini, en 1986, fut récompensée par le prix Nobel de Médecine. L'EGF est un activateur cellulaire. C’est un messager qui se fixe aux récepteurs des cellules de la peau et leur envoie des signaux moléculaires de régénération. Ces cellules transmettent ensuite l'impulsion à leurs voisines. Cette cascade de signaux se poursuit jusqu'aux cellules des couches de la peau les plus profondes, responsables de la production de collagène.
L'EGF, utilisé par BIOEFFECT dans ses produits de soin, est identique à celui de notre peau. Ainsi, il est reconnu par nos cellules et peut agir sur l’activation et l'amélioration du processus naturel de régénération de notre peau. L'activateur cellulaire entraîne un effet rajeunissant avéré - avec une compatibilité optimale et sans aucun effet secondaire. L'épaisseur de la peau –qui s’affine et se casse, en vieillissant- es augmentée de 60% et sa densité de 30%*.

L'équipe de recherche de BIOEFFECT est la seule au monde à produire de l'EGF en ayant recours à la biotechnologie, de façon absolument propre, sûre, respectueuse de la peau et de l'environnement, afin que l’EGF produit soit parfaitement adapté à la recherche médicale et aux cosmétiques. Les plants d'orge, cultivés en Islande, servent d'usine miniature de facteurs de croissance identiques à ceux de la peau. Dr. Björn Örvar, directeur de recherche : "Le monde végétal est étroitement lié à celui des humains. Les mécanismes cellulaires de production énergétique, de régénération et de croissance sont similaires." Nos chercheurs en biologie moléculaire ont étudié de façon approfondie les propriétés de l'orge et ils ont trouvé en 2006 un moyen de communiquer avec cette plante : "Pour l'expliquer simplement, j'ai légèrement modifié une séquence d'ADN spécifique de la plante de façon répétée. Jusqu'à ce qu'elle comprenne ce qu'elle devait faire et comment elle devait le faire."

Les plants d'orge vivent dans la serre de Reykjavík selon un rythme idéal : ils prospèrent 17 heures par jour sous une lumière constante et leur sommeil réparateur dure 7 heures. Ils sont soigneusement entretenus à la main. Au bout de 90 jours, l'EGF est extrait de leurs grains, selon des normes de qualité, strictes, et réduit en fine poudre.