Qui Sommes-nous?


Les Islandais sont friands de belles histoires. Celle de BIOEFFECT a commencé en 2001 à Reykjavik. C’est l’histoire de trois scientifiques et d’une vision commune : développer des substances propres, pures - et donc sans effets secondaires - pour le domaine de la médecine. Cette vision est devenue une idée fixe pour le docteur Björn Örvar et ses deux camarades d’études.

Ces trois Islandais savaient parfaitement par où ils voulaient commencer leur passionnante aventure scientifique à savoir, par la production de facteurs de croissance identiques à ceux de l’organisme humain. Le facteur de croissance épidermique (EGF – Epidermal Growth Factor) leur semble alors particulièrement prometteur. Cette protéine a une fonction de messager qui signale aux cellules qu’elles doivent se régénérer. La découverte de l’EGF a été tellement révolutionnaire qu’elle a été distinguée par le prix Nobel de Médecine.

Le nouvel objectif des biologistes moléculaires islandais consistait maintenant à fabriquer ce facteur de croissance à un niveau de pureté absolue. Ils ont, alors, rapidement compris qu’ils devaient miser sur la biotechnologie verte et donc sur l’aide des plantes. Il leur a fallu 10 ans et d’innombrables séries d’essais avant d’arriver à produire la protéine convoitée dans de l’orge. Une véritable sensation ! Non seulement parce que le résultat était extrêmement pur, mais aussi parce qu’il était plus concentré et significativement plus actif que tous les activateurs cellulaires utilisés jusque-là dans les domaines de la médecine et des cosmétiques.

Pour les applications cutanées, le docteur Björn Örvar a, alors, l’idée de concentrer ses découvertes dans un sérum et de faire tester celui-ci par des amis et connaissances. Le feed-back est tellement important que ce pionnier de l’antivieillissement peut lancer officiellement en 2011 le SÉRUM EGF BIOEFFECT sur le marché – produit rapidement récompensé par des prix internationaux pour son efficacité.

Actuellement, 30% des Islandaises utilisent BIOEFFECT et portent, ainsi, cette success story « à même la peau ». À l’échelle mondiale, le facteur de croissance épidermique de l’Islande embellit, désormais, hommes et femmes, dans plus de 20 pays. La nouvelle ère des soins pour la peau a débuté, en Allemagne, en Autriche et France, lorsque l’ancien directeur de L’Oréal Paris, au Danemark et à Taiwan, Michael Shin, et son épouse, Julia Shin-Hüsken, ont découvert le booster de beauté du grand Nord et en ont rapidement fait un facteur de croissance dans les boutiques et grands magasins sélectionnés. Si cela n’est pas une belle histoire…