Le Kaiser fan de BIOEFFECT


Une carrière longue et hétéroclite

Karl Lagerfeld a commencé sa carrière à 19 ans comme assistant chez Balmain, avant de devenir directeur artistique de la maison Jean Patou, trois ans plus tard. C’est en 1983 qu’il intègre une « belle endormie », la maison Chanel, puis crée sa propre marque un an plus tard. À la fin des années 90, esthète et grand amateur d’art, le maestro ouvre sa propre galerie, une librairie dédiée aux beaux livres, devient même éditeur… mais n’en reste pas là.
Le créateur est un touche-à-tout. Il appose son nom et sa patte partout. Relookant des bouteilles de soda ou donnant de sa personne sur les affiches d’une campagne de prévention pour la Sécurité routière.
Connecté, toujours en phase avec son époque et souvent là où on ne l’attend pas, l’homme a même fait de son sacré de Birmanie, Choupette, une star mondiale des réseaux sociaux suivie par près de 90 000 abonnés sur Instagram.

Une passion pour la cosmétique de pointe

Esthète, Karl Lagerfeld l’est jusque dans ses choix cosmétiques. Avare de confidences sur sa vie, dans le numéro de Noël de Vogue (numéro 973, décembre 2016-Janvier 2017) dont il a accepté d’être le rédacteur en chef exceptionnel, le créateur se livre par touches. Au fil des pages et des séries photos, on découvre ses passions, ses amitiés, ses muses, ses sources d’inspiration, son univers et surtout… son vanity.
Lui sur qui le temps semble n’avoir aucune prise, nous révèle ses secrets cosmétiques les mieux gardés. Amoureux des belles marques et féru d’innovations, perfectionniste et exigeant, entre le shampooing sec pour matifier et apporter de la tenue à son catogan et l’eau de parfum de la maison au double « C », le maestro s’avère être un cosméto addict avisé.

Le Kaiser fan de BIOEFFECT

Dans son vanity, l’ EGF SERUM et le 30 DAY TREATMENT Intensive Anti-Age Serum, les deux formules choc et emblématiques de BIOEFFECT, occupent une place de choix. Étonnant ? Non. Le créateur s’assume comme un testeur invétéré. Que BIOEFFECT fasse partie de sa beauty it-list n’a donc rien de surprenant. Et parce qu’il exige l’excellence en matière d’efficacité, le Kaiser mise non pas sur un, mais sur deux produits stars de la marque.
Le Cellular Active EGF Serum d’abord. C’est le produit emblématique, le tout premier lancé depuis l’Islande. Ovni apparu sur la planète cosméto en 2010, ce sérum à la formule anti-âge minimaliste (sept actifs seulement !) détone par sa capacité à aider la peau à réparer ses propres cellules. Son ingrédient, un EGF issu des plantes, booste la régénération cellulaire et améliore l’apparence et la santé de la peau, comme aucun autre sérum. Après quelques semaines d’utilisation quotidienne, le processus de vieillissement est fortement ralenti, la peau réhydratée en profondeur retrouve éclat et tonicité.
Plus concentré le 30 DAY TREATMENT est d’une efficacité redoutable lorsqu’il s’agit de redonner du peps à la peau de façon spectaculaire. Grâce à sa concentration exceptionnelle en facteurs de croissances (EGF, KGF et IL-1), ce protocole constitue un cocktail anti-âge d’exception.